Fillers et botox en été ? Pas de contre-indications

Les températures deviennent plus douces et les week-ends de printemps vont bientôt apparaître pour le premier bronzage de la saison.  Les premières expositions au soleil sont en effet les plus agressives et nocives. Notre peau vient d’un long hiver et a besoin de temps et de gradualité pour s’habituer à la force des rayons UV. Le filler, le botulinum et la bio-revitalisation sont des traitements de médecine esthétique qui servent à rajeunir l’apparence de la peau du visage, mais ils peuvent également être d’excellents alliés avant l’exposition au soleil, efficaces pour rendre la peau plus résistante aux rayons UV en limitant les dommages du photo-vieillissement.

Quels sont les traitements de médecine esthétique qui peuvent être effectués avant même l’exposition au soleil dans des conditions sûres ?

Certains traitements peuvent certainement être effectués avant l’exposition au soleil, en particulier la bio-revitalisation cutanée, qui consiste à administrer un mélange d’acides aminés, de vitamines, d’oligo-éléments et d’acide hyaluronique à la peau avec des aiguilles très fines, cela permet une excellente hydratation avant l’effet de déshydratation provoqué par la chaleur du soleil et par les conditions climatiques et physiques telles que le vent, le sable et la transpiration.

Il faut cependant toujours garder à l’esprit que la thérapie par injection peut provoquer la formation de petits hématomes et œdèmes qui sous le soleil peuvent tacher la peau. Parfois des températures élevées peuvent provoquer la prolongation de l’hématome lui-même (et en vacances en général c’est encore plus difficile à justifier !).

Il faut ajouter que l’hydratation qui dérive de l’utilisation d’acide hyaluronique, contenu dans les charges, contribue certainement à résoudre les ridules superficielles dépendant de l’exposition au soleil et à en prévenir de nouvelles.

traitements médecine esthétique en été

Quelles sont les précautions appropriées ?

Les contre-indications sont les classiques qui doivent être prises en compte tout au long de l’année, à savoir l’utilisation de médicaments par le patient, certaines maladies dermatologiques, certaines maladies systémiques que le patient déclare généralement lors d’une séance préopératoire.

Enfin, il est bon de préciser qu’une exposition excessive au soleil, en particulier sans crèmes protectrices, est délétère pour tous les types de peau et provoque naturellement la formation de nouvelles imperfections dues au « dessèchement » rapide des produits injectés et à la détérioration des composants dermiques de base tels que le collagène et élastine.

La lumière verte est donc même avant l’exposition au soleil pour les traitements de médecine esthétique peut rendre les fibroplastes cutanés plus résistants aux rayons ultraviolets et réparer les cellules endommagées par le soleil.

Très important, et l’avertissement vient de tous les médecins, utilisez des écrans solaires haute protection pour prévenir les dommages cutanés à long terme, lutter contre la déshydratation, nourrir et entraver le vieillissement cutané.