Gigantomastie : problèmes avec des seins trop gros

La gigantomastie est une situation où les seins d’une femme semblent surdimensionnés et en surpoids.

Les symptômes de la gigantomastie

Cette condition peut être considérée comme une véritable pathologie, car le poids des seins conduit à la posture de la femme (lordose cervicale) avec des symptômes communs tels que des maux de dos pouvant être causés par des hernies discales.
De plus, le poids excessif des seins peut entraîner des lésions de pression, telles que les rainures des bretelles au niveau des épaules.

Enfin, des lésions de frottement peuvent être présentes, comme une macération au niveau des plis inférieurs de la poitrine, notamment en été, qui peuvent recouvrir des infections à caractère mycotique.

Chirurgie pour réduire les seins trop gros

réduction mammaire

La chirurgie pour corriger une situation de gigantomastie est appelée mastoplastie réductrice. Comme vous pouvez facilement comprendre son nom, avec cette intervention, le volume est réduit et le poids du sein est réduit, ce qui lui donne une forme plus contenue et proportionnée.
La technique chirurgicale de la mastoplastie réductrice est similaire à celle d’une mastopexie. La principale différence est due au fait qu’en mastoplastie réductrice, en plus de retirer l’excès de peau, le tissu adipeux et glandulaire du sein est également retiré.

Cicatrices de plastie réductrice

Les cicatrices qui restent après une mammoplastie de réduction sont semblables à celles d’un mastopexie soi-disant T inversé.

Il y a donc une cicatrice autour de l’aréole, une verticale qui va de la partie inférieure de l’aréole au pli de la poitrine et enfin une horizontale qui est partiellement cachée dans le sillon inférieur de la poitrine.
Ces cicatrices peuvent rester très visibles pendant plusieurs mois. Habituellement, avec la maturation du tissu cicatriciel allant de 6 à 18 mois, ces cicatrices s’éclaircissent et deviennent de moins en moins visibles avec le temps.