Quel est le bilan préopératoire d’une chirurgie de l’obésité ?

De nombreuses personnes avec un IMC élevé (indice de masse corporelle = rapport entre la masse et la taille au carré) sollicitent aujourd’hui, parfois avant l’échec même de la solution médicale, la chirurgie pour la prise en charge de leur obésité. Si la chirurgie de l’obésité n’est pas sans risque, il est important déjà afin de minimiser les complications, de savoir en quoi consiste le bilan préopératoire de cette intervention et de s’assurer de le réaliser.

Pourquoi une chirurgie de l’obésité ?

chirurgie de l’obésité

La chirurgie bariatrique est l’ensemble des principales interventions suivantes : anneau gastrique, sleeve gastrectomie, bypass et aussi mini-bypass. Il existe aujourd’hui des possibilités de réduire la taille de l’estomac sans ouvrir le ventre. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que ces différentes interventions visent essentiellement à offrir aux personnes souffrant de surpoids ou d’obésité une vie normale et épanouie. Mais aussi, plus qu’une intervention esthétique, la chirurgie de l’obésité est une intervention chirurgicale qui permet de mettre ces patients à l’abri des risques de comorbidités associés à l’obésité : diabète, hypertension artérielle, risques cardiovasculaires… et la mort qui peut survenir à tout moment.

En quoi consiste le bilan préopératoire ?

Le bilan préopératoire d’une chirurgie bariatrique répond à une démarche pluridisciplinaire. Il s’agit d’un travail réalisé par plusieurs équipes. On compte au nombre des spécialités qui y interviennent :

  • Un endocrinologue et un diététicien

Leur responsabilité est d’évaluer le risque de comorbidité lié au diabète, de rechercher l’existence d’une pathologie endocrinienne, le cas échéant annuler l’intervention et proposer dans le cas contraire un bilan nutritionnel au patient.

  • Un gastro-entérologue

Son but est d’évaluer l’existence d’une possible béance cardiale, d’une hernie hiatale et surtout d’un reflux gastro-œsophagien. Dans ce cas, le patient ne peut ni subir une sleeve ni un mini-bypass. il doit aussi vérifier si le patient ne souffre pas d’une quelconque pathologie digestive comme une œsophagite, une ulcère gastroduodénale, des varices œsophagiennes ou d’une tumeur gastrique. S’il est dépisté au patient une infection à helicobacter pylori, celle-ci doit être traitée avant toute intervention.

  • Le pneumologue/neurologue

Il doit évaluer chez le patient le syndrome d’apnée du sommeil. Si un tel risque de comorbidité existe, avant toute intervention, un appareillage doit être mis en place pour réduire les risques pendant et après l’opération.

  • Le cardiologue

Il doit vérifier l’un des risques de comorbidités liés à l’obésité qui est l’hypertension artérielle.

Parmi les autres intervenants au cours d’un bilan préopératoire d’une chirurgie de l’obésité, on peut citer aussi le psychiatre et l’anesthésiste. L’un en plus d’évaluer la santé psychique du patient doit surtout apprécier avec lui les changements que la chirurgie d’obésité puisse apporter dans sa vie en général et l’autre les différents risques opératoires.