Décollement de la rétine

Le décollement de la rétine se produit lorsque celle-ci se soulève et se sépare de l’épithélium pigmentaire, élément responsable de son alimentation et de son oxygénation.

Une fois le détachement effectué, les cellules de la surface rétinienne commencent à mourir déjà après les 48 premières heures, entraînant de graves pertes de la capacité visuelle qui s’aggravent, encore plus dans le cas où le détachement affecte la partie centrale de la rétine (fovéa). Il existe trois types de décollement de rétine :

  • Décollement rhumatogène : causé par une rupture du tissu rétinien qui permet au liquide de pénétrer dans l’espace derrière la rétine. C’est le type de publication le plus courant.
  • Décollement tractionnel : provoque une traction sur la surface rétinienne, provoquant son soulèvement. Il est fréquent en cas d’ischémie rétinienne, une pathologie résultant d’autres facteurs comme le diabète, la rétinopathie, la thrombose, etc.
  • Décollement exsudatif : se caractérise par la formation de fluides sous la rétine à la suite d’une inflammation ou d’une lésion vasculaire

Les principales causes pouvant déterminer un décollement de la rétine sont : l’âge, la dégénérescence palissadique rétinienne, la pseudophakie (c’est-à-dire la présence d’un cristallin artificiel), le diabète, les maladies génétiques et inflammatoires, etc.

Symptômes

symptômes décollement rétine

Le décollement de la rétine est généralement précédé de signes avant-coureurs clairs qui se produisent dans la période précédant immédiatement le décollement réel. Parmi les symptômes les plus courants, nous retrouvons :

  • Corps flottants : corps flottants (boutons, points noirs ou mouches volantes) qui brouillent la vision
  • Photopsies : éclairs de lumière soudains qui affectent particulièrement la zone périphérique du champ visuel
  • Scotomes : voir une ombre (ou « rideau noir ») dans le champ de vision

Étant donné que la rétine ne possède pas de récepteurs de la douleur, la douleur ne peut pas être incluse dans les symptômes de détachement. En présence de ces signes, qui indiquent normalement un décollement du vitré (antérieur au décollement de la rétine), il est indispensable de contacter immédiatement un ophtalmologiste pour subir un examen approfondi de la vue dans les meilleurs délais.

Diagnostic

En cas de décollement de la rétine, un diagnostic précoce est essentiel afin de minimiser les conséquences découlant du problème. Au cours de la visite, l’ophtalmologiste effectue une série de tests approfondis pour établir l’étendue et le type de décollement de rétine. Généralement, on procède à une échographie oculaire, qui permet d’évaluer l’état de la rétine, puis on réalise d’autres tests comme l’électrorétinogramme, l’ophtalmoscopie et la mesure de la pression oculaire.

Traitement décollement de rétine

traitement décollement rétine

Le décollement de la rétine doit être traité rapidement pour éviter d’avoir des conséquences plus graves telles qu’une cécité totale ou une atrophie du globe oculaire. La thérapie peut varier selon le type de détachement, mais les types de traitement les plus courants sont :

Photocoagulation au laser argon

En exploitant l’action thermique, une cicatrice est créée autour des zones de rupture ou de dégénérescence de la rétine afin d’empêcher l’entrée de liquides dans l’espace sous-rétinien.

Intervention chirurgicale

La chirurgie est utilisée lorsque la partie de la rétine qui a subi le décollement est de taille considérable. L’abord chirurgical peut être Ab-externe (chirurgie épiscérale) ou Ab-interne (vitrectomie) : dans le premier cas il agit sur la partie externe de l’œil, appelée sclère ; dans le second cas, cependant, le corps vitré de l’œil est enlevé.

Les temps de récupération après la chirurgie peuvent varier de 2 à 6 semaines, une période pendant laquelle les capacités visuelles peuvent être réduites, empêchant le sujet d’effectuer des activités quotidiennes normales. Pendant la convalescence, le patient ne doit pas faire d’efforts ou de mouvements trop brusques, il doit absolument éviter de se frotter l’œil (résistant à la sensation de démangeaison normale typique du post-opératoire) et doit suivre attentivement le traitement prescrit par le médecin.