La chirurgie plastique du nez : voici les différents types de chirurgie

La chirurgie du nez a connu une forte expansion ces dernières années, principalement en raison du besoin croissant des gens de résoudre des problèmes esthétiques. Dans d’autres cas, une chirurgie du nez est également nécessaire pour assurer le bon fonctionnement des narines.

Qu’entend-on par rhinoplastie ?

La rhinoplastie est généralement connue sous le nom de chirurgie de remodelage du nez, car elle permet de modifier la forme ou la taille du nez (ou les deux), afin de lui donner une forme plus harmonieuse, sans modifier la physionomie générale.

Avec ce type de chirurgie du nez, vous pouvez augmenter ou diminuer la taille du nez, vous pouvez changer la projection et la pointe ou modifier l’ouverture des narines. Dans certains cas, vous pouvez également intervenir pour changer l’angle entre la pointe du nez et la lèvre supérieure. Dans le cadre des interventions de rhinoplastie, une nouvelle classification est ensuite effectuée :

types rhinoplastie

Rhinoplastie primaire et secondaire

La rhinoplastie primaire est un type de chirurgie qui permet de corriger des imperfections congénitales telles que la présence d’une bosse, d’un nez crochu ou d’une cloison nasale mal alignée. En fait, la définition de ce type de rhinoplastie dépend du fait qu’il s’agit de la toute première chirurgie du nez pratiquée sur le patient. Il est essentiel, dans ce cas, de consulter les meilleurs spécialistes.

De la même manière, la rhinoplastie secondaire est définie comme l’opération qui est effectuée lorsque le patient a préalablement subi une chirurgie corrective pour des défauts de nez. Cela se produit lorsque la gravité de la situation ou l’imperfection ne permet pas de résoudre le problème par une seule opération, rendant d’autres opérations nécessaires.

Rhinoplastie ethnique

En revanche, les opérations de rhinoplastie à caractère ethnique sont d’un autre type. Il s’agit ici d’une véritable chirurgie esthétique à laquelle sont soumis les patients d’origine africaine ou asiatique qui tentent de modifier les caractéristiques de leur nez afin de reproduire les traits typiques du nez d’une personne d’origine occidentale. Une opération assez complexe car il est nécessaire de reconstruire et de modéliser une grande partie du cartilage du nez afin d’obtenir une forme de nez très différente de la forme initiale.

Rhinoplastie fermée et ouverte

La différence entre une rhinoplastie fermée ou ouverte, en revanche, concerne le type de chirurgie que le spécialiste devra pratiquer en fonction du problème du patient. Les opérations de rhinoplastie fermée sont, en principe, peu invasives et sont réalisées pour corriger des imperfections mineures en intervenant à l’intérieur de la pyramide nasale. En revanche, la rhinoplastie ouverte est utilisée pour corriger des imperfections et des défauts importants et implique une petite incision à la base de la pyramide nasale.

Qu’est-ce que la septoplastie ?

rhinoplastie ouverte ou fermée

Bien que la septoplastie figure au premier rang de la classification des opérations du nez, il est préférable de parler maintenant de la septoplastie. Contrairement à la rhinoplastie qui, comme nous l’avons vu, a un but essentiellement esthétique, la septoplastie tend à intervenir sur la cloison nasale déviée qui, par la chirurgie, est redressée. Il s’agit donc d’une opération destinée à toutes les personnes qui, en raison de la déviation de la cloison nasale, présentent des troubles respiratoires, des saignements de nez, un nez bouché, un sommeil perturbé et une bouche sèche.

Avant de procéder à ce type d’opération, le chirurgien doit informer le patient de manière adéquate des risques liés à l’opération, qui est pratiquée sous anesthésie générale et prend généralement quelques semaines pour être à nouveau en pleine forme.

Il ressort donc clairement de ce qui précède que, malgré la confusion que beaucoup de gens font, la rhinoplastie et la septoplastie représentent deux procédures chirurgicales complètement différentes, même si elles sont toutes les deux pratiquées sur le nez.

La situation d’une déviation de la cloison nasale peut être mineure et ne nécessite donc pas de chirurgie ; dans d’autres cas, cependant, les gens voient ce problème s’accentuer en raison du vieillissement ou d’événements traumatisants, avec des conséquences qui peuvent affecter la qualité de vie. Le chirurgien veillera à ce que la préparation de ce type d’opération soit effectuée de la meilleure façon possible : il devra visiter le patient avec soin, prendre des photos de la cloison nasale et indiquer certains médicaments à éviter avant l’opération, car ils peuvent provoquer des saignements. Avant l’opération, mais c’est également conseillé dans les phases suivantes, vous ne devez pas fumer, car le tabagisme ralentit le processus de cicatrisation des tissus.

Le chirurgien doit également informer le patient de certains risques tels que la persistance de certains symptômes après l’opération et la possibilité que la forme du nez change.

Rhinoseptoplastie ou combinaison de la rhinoplastie et de la septoplastie

types chirurgie nez

Par ce terme, nous entendons la chirurgie qui combine la rhinoplastie et la septoplastie ; celui qui subit une rhinoseptoplastie peut donc atteindre des objectifs à la fois esthétiques et thérapeutiques, en parvenant à corriger le problème de la déviation de la cloison nasale et, en même temps, à éliminer les imperfections du nez telles que la bosse ou la pointe du nez.

Même dans le cas d’une opération de rhinoseptoplastie, le patient doit être correctement préparé par le chirurgien qui va pratiquer l’opération. Deux consultations préopératoires sont indispensables pour que le chirurgien explique précisément les caractéristiques de l’opération, tant avant qu’après l’intervention, tandis que le patient doit exprimer explicitement ses attentes concernant la forme du nez qu’il espère avoir à la fin de l’opération.

Les examens préliminaires viseront à reconstituer l’historique clinique du patient ainsi que la présence d’éventuelles allergies à certains types de médicaments ; par la suite, des examens cliniques devront être effectués pour établir que le patient pourra subir l’opération sans problème. Enfin, un examen spécifique du nez permettra de comprendre la déviation exacte de la cloison nasale et quel remodelage esthétique sera obtenu après l’opération.