Pourquoi réaliser un mini lifting du visage ?

Le soft lift consiste à traiter le relâchement cutané à ses débuts. C’est un mini lift qui traite le relâchement du visage et le cou de façon précoce, à partir de la quarantaine. Il est aussi possible de le faire pour des patients à un âge plus avancé pour atténuer le relâchement pour un résultat subtil.

En plus, cette intervention de chirurgie esthétique qui est souvent combinée à un acte de médecine esthétique nécessite un temps de récupération beaucoup plus court que le lifting du visage classique.

Le soft lift (mini lift) c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un lifting doux. Il est indiqué chez des patients qui commencent à présenter des premiers signes de relâchement au niveau de l’ovale du visage. Ce léger relâchement se traduit par l’apparition modérée de bajoues, de petits fanons cervicaux et un léger relâchement au niveau du cou.

Principes du mini lift : intervention et emplacement des cicatrices

La spécificité du mini lift par rapport au lifting du visage classique c’est que le chirurgien exerce un léger décollement cutané et agit plus sur le plan musculaire. C’est justement cette modération dans l’acte chirurgical qui réduit le temps de convalescence. En plus, il repositionne les muscles pour restructurer les lignes et l’ovale du visage.

Par cette action de recension musculaire, les volumes graisseux et cutanés sont repositionnés par le même temps sans nécessiter un fort décollement de la peau.

Les cicatrices du mini lift peuvent être semblables à celles d’un lifting classique ou encore de courtes cicatrices. Tout dépend du degré de relâchement et de l’indication chirurgicale.

Afin d’éviter leur pigmentation, il faut veiller à les cacher du soleil l’année succédant l’intervention.

mini lift visage

Combinaison avec la médecine esthétique

L’association de la médecine esthétique avec le mini lift permet de garantir l’équilibre entre l’ovale et la partie centrale du visage. Car avoir un ovale du visage dessiné et la partie centrale creusé et vidé à cause du relâchement n’est pas esthétique. C’est pourquoi, le chirurgien doit combler cette perte de volume en associant au mini lift  :

En définitive, ce que nous pouvons dire concernant la principale raison derrière le choix d’un mini lift c’est le temps de récupération qui est très rapide. La patiente peut reprendre sa vie sociale au bout de 10 jours au maximum.