Rééducation prothèse de hanche : exercices de kinésithérapie et mouvements à éviter

Après une chirurgie de remplacement de la hanche, les exercices de rééducation et de physiothérapie sont une partie fondamentale du processus de traitement : ils permettront de réduire les temps de récupération et de retrouver un état d’autonomie complète et d’indépendance future.

Mais en quoi consiste la rééducation et combien de temps dure-t-elle ? Quels sont les principaux exercices inclus dans le programme post-opératoire ? Quels sont les mouvements à éviter et les précautions à prendre ?

Rééducation après arthroplastie de la hanche : durée et nombre de séances

rééducation prothèse pour hanche

Après une chirurgie de prothèse de hanche, la rééducation est d’une importance cruciale, car elle permet de retrouver une autonomie complète et une mobilité articulaire.

La mobilité articulaire, également appelée amplitude de mouvement ou flexibilité, est la capacité des articulations à effectuer des mouvements larges et libres, sans douleur ni limitation. Il est essentiel car il permet de maintenir une posture correcte, de développer la force des muscles, des tendons et des articulations et d’établir un bien-être physique complet.

Mais combien de temps dure la rééducation après une arthroplastie de la hanche ? Bien que le parcours post-opératoire soit beaucoup plus court qu’avec une prothèse de genou, la rééducation peut avoir une durée variable, de 8 à 10 semaines. Les séances avec le kinésithérapeute peuvent avoir une fréquence de 2 à 3 fois par semaine, selon les besoins et les spécificités de chaque patient.

Exercices de rééducation pour une chirurgie de remplacement de la hanche : de quoi s’agit-il ?

La rééducation après une arthroplastie de la hanche commence 48 heures après l’opération : en effet, dans cette phase, des mouvements prudents d’extension et de flexion de la cheville et du genou peuvent être effectués – évidemment pas de manière complètement indépendante.

Par la suite, la rééducation proprement dite commencera, qui consistera en divers exercices effectués au cours de ces premiers jours d’hospitalisation avec les conseils du physiothérapeute. Voici les principaux :

  • Exercices pour la récupération de l’excursion articulaire de la hanche opérée, qui peut être à la fois active et passive. Le terme « excursion articulaire » indique la liberté de mouvement d’une articulation spécifique, qui comprend donc son ouverture et sa fermeture maximales ;
  • Exercices de gymnastique respiratoire;
  • Exercices de renforcement des hanches.

Le séjour en service d’orthopédie est généralement très court et le retour à domicile s’effectue 5 jours après l’opération de prothèse de hanche : le programme de rééducation se poursuivra alors en établissement ou directement à domicile, si nécessaire.

Il est essentiel de se rappeler que la rééducation a une rétroaction positive non seulement sur l’état de santé physique, mais aussi sur l’état mental : c’est pourquoi la récupération postopératoire mérite la bonne attention et un engagement constant de la part du patient afin de pouvoir revenir le plus tôt possible pour effectuer toutes les activités de la vie quotidienne.

Ce qu’il faut éviter après une arthroplastie de la hanche : mouvements à ne pas faire et précautions

rééducation prothèse de hanche

Après la chirurgie, il est bon de faire attention à une série de mouvements à éviter ou à effectuer de manière différente, afin de ne pas compromettre la rééducation complète du membre et d’éviter la luxation des composants prothétiques.

Il est important de se rappeler que la « nouvelle articulation de la hanche est relativement peu protégée » jusqu’à ce que les muscles des jambes aient retrouvé un trophisme musculaire adéquat.

Voici les principaux mouvements à ne pas faire :

  • Ne fléchissez pas la jambe opérée au-delà de 90 degrés ;
  • Ne faites pas pivoter la jambe opérée vers l’intérieur ;
  • Ne croisez pas les jambes, que ce soit en position assise ou couchée ;
  • Ne restez pas en position debout prolongée ;
  • Évitez de marcher longtemps sur un sol accidenté pour éviter une usure prématurée de la prothèse.

Un élément clé de la période post-opératoire est d’adopter une hygiène de vie saine et de suivre une alimentation équilibrée qui permet de ne pas prendre de poids et ainsi compromettre les résultats de la chirurgie.

Découvrons quelques conseils à garder à l’esprit lors du retour à la maison :

  • Enlever les tapis, paillassons ou autres objets pour éviter les risques de chute ;
  • Ne pas utiliser de douche non équipée et ne pas s’asseoir au fond de la baignoire ;
  • Utiliser dans cette première phase de récupération un chausse-pied pour enfiler chaussettes et chaussures ;
  • Dormir avec un oreiller entre les jambes et ne pas s’allonger du côté opéré ;
  • Ne pas conduire avant 1 mois après l’opération, avant de commencer demander l’autorisation du médecin ;
  • Éviter les chaises basses.