Prothese hanche Tunisie : Prix en dinars et paiement sur 36 mois

La pose d’une prothese hanche en Tunisie appeleée aussi PTH ou arthroplastie complexe est une intervention chirurgicale consistant à rétablir la mobilité d'une articulation malade en la remplaçant par une prothèse.
Les principales causes de détérioration de l’articulation de la hanche sont :
*La coxarthrose primaire et secondaire.
*les fractures du col fémoral.
*l’ostéonécrose de la tête du fémur.
*la présence d’une tumeur ayant atteint l’articulation.
L’arthroplastie complexe en Tunisie est une intervention de plus en plus pratiquée compte tenu de ses résultats fiables et de sa longévité. Elle permet, dans la majorité des cas, de faire disparaître les phénomènes douloureux à la marche et au repos et de restaurer la mobilité de la hanche améliorant ainsi l’autonomie du patient dans sa vie quotidienne.
Un grand nombre de prothèses, de formes et de tailles différentes existe. Cela dit, elles sont toutes constituées de deux implants indépendants l’un de l’autre, une pièce fémorale et une cupule cotyloïdienne.

prothese hanche tunisie

Prix de la pose d’une prothèse de la hanche en Tunisie

Le prix d'une prothèse hanche en Tunisie dépend du type de prothèse choisie et des modalités opératoires. Il suffit d’envoyer une demande de devis pour connaître le prix de cette intervention chirurgicale en euros ou en dinars.

Déroulement de PTH

La PTH consiste à enlever chirurgicalement les zones articulaires endommagées et à les remplacer par des implants prothétiques au niveau de la tête fémorale et au niveau du cotyle.

Consultation préopératoire

Un bilan sanguin, une analyse d’urine et une consultation dentaire sont nécessaires avant l’intervention. Le médecin aide au choix d'une prothèse si besoin. Une consultation avec l’anesthésiste est aussi obligatoire.

Durée de l’intervention et anesthésie

AL’opération dure en moyenne 1 heure 30 et on réalise souvent une anesthésie générale. Une rachi anesthésie demeure aussi possible.
Une transfusion peut s’avérer nécessaire.

Jour j

Afin d’accéder à l’articulation de la hanche, le chirurgien peut emprunter deux chemins :
Incision cutanée classique : mesurant entre 20 et 25cm. Elle peut être antérieure (partie haute et antérieure de la cuisse) ou postérieure (partie postérieure et externe de la fesse).
Mini incision (chirurgie mini invasive) : Cette technique permet d'intervenir en réalisant une petite incision au niveau de la partie antérieure de la hanche. Aucune section musculaire n’est réalisée (un passage sera fait entre les différents muscles en les écartant pour accéder à l’articulation).
Après l’incision et l’articulation étant exposée, le chirurgien enlève les parties endommagées et les fait remplacer par les implants prothétiques d’essai. On procède ensuite à un test de la hanche. Ce dernier étant satisfaisant, le chirurgien met en place les implants définitifs. La dernière étape consiste à refermer la plaie sur un drainage aspiratif.

Suites opératoires d'arthroplastie complexe de la hanche

• En moyenne, 10 jours d’hospitalisation sont nécessaires. Cette durée est raccourcie avec la chirurgie par mini incision.
• Les drains de Redon sont laissés en place en moyenne 4 jours.
• Un fauteuil est nécessaire pour se déplacer le premier jour.
• La marche s'effectuera au début avec deux cannes.
• On recommande au patient de dormir avec un coussin entre les jambes et de surélever le lit, pendant les premiers jours.
• Il est préférable de s’assoir sans croiser les jambes.
• Une douleur peut persister pendant quelques jours et sera soulagée par des anti-douleurs, antibiotiques et anticoagulants.
• La rééducation et la récupération fonctionnelle sont plus faciles et plus rapides suite à la chirurgie mini invasive.
• La reprise du travail se fera 2 à 3 mois après l’intervention. La durée est plus courte pour une chirurgie avec mini incision.
• La conduite pourra être possible à partir de la 6ème semaine.
• Un suivi médical est plus que nécessaire.

Résultat prothèse totale de la hanche

Les deux avantages principaux sont : une amélioration de la mobilité et la disparition partielle ou totale de la douleur. En moyenne, les résultats de l'opération restent satisfaisants pendant une quinzaine d'années. Il est recommandé d’éviter les travaux de force et les sports violents afin de prévenir l’usure accélérée de la prothèse.

Que faire en cas d'usure d'une prothèse totale de hanche ?

Il peut arriver qu’un élément se descelle de son support osseux et à long terme une usure entrainant un dysfonctionnement des pièces mécaniques risque de se produire.
L’usure de la prothèse provoque chez le patient des douleurs de plus en plus importantes. Dans le cas d’une gêne prolongée, il est nécessaire de faire un bilan radiographique, qui sera en mesure de détecter le problème.
En cas d’usure, de descellement de la prothèse ou de luxation, il faudra envisager avec le chirurgien, une reprise chirurgicale de la prothèse totale de hanche.