Sécheresse oculaire : symptômes et remèdes

L’œil sec est une affection oculaire qui est constituée d’une modification qualitative et quantitative du film lacrymal. Nous accusons souvent le smog ou le stress et le sous-estimons. Nous avons les yeux qui brûlent et nous mettons des larmes artificielles, peut-être faisons-nous deux pas, une bouffée d’air, puis de nouveau devant le PC. Continuer à sous-estimer cette pathologie qui se manifeste par une sensation de brûlure et un inconfort oculaire, mais qui, si elle devient chronique, peut entraîner une détérioration notable de la qualité de notre vie : syndrome de sécheresse oculaire.

Les symptômes de la sécheresse oculaire

Les symptômes de la sécheresse oculaire sont faciles à reconnaître : yeux brûlants, démangeaisons, sensation d’avoir un corps étranger sous les paupières ou sensation de mouillage des yeux sans pour autant avoir les yeux larmoyants. Ce sont tous des symptômes de sécheresse oculaire qui peuvent dégénérer s’ils ne sont pas pris au sérieux.

Il ne s’agit pas d’une simple maladie oculaire, mais d’une réelle modification de la surface de l’œil : en pratique, la lubrification de la surface oculaire se fait grâce au fluide lacrymal qui, s’il commence à diminuer, réduit la composante aqueuse des larmes au profit de celui-ci. Et voici l’explication de la sensation de sécheresse et de brûlure qui conduit souvent à de véritables irritations.

Les symptômes de ce trouble sont souvent sous-estimés et les gens vont chez l’ophtalmologiste quand le problème est déjà à un stade avancé. C’est pourquoi, il faut consulter un ophtalmologiste dès l’apparition des premiers symptômes.

Causes des yeux secs

causes secheresse des yeux

Ce type de trouble affecte principalement les personnes âgées. Les causes de sécheresse des yeux sont multiples :

  • Conséquence de maladies rhumatismales ou chroniques
  • Exposition excessive et erronée à des moniteurs (PC, tablettes, téléphones, télévision, etc).
  • Déséquilibres hormonaux chez les femmes enceintes
  • Utilisation prolongée de certains médicaments tels que les antidépresseurs, les diurétiques ou les hormones qui inhibent la production de larmes.
  • Environnement mal climatisé et chauffé pouvant provoquer la sécheresse oculaire : un chauffage excessif, des environnements peu humides, la climatisation et la présence de fumée sont tous des facteurs qui influent certainement sur l’apparition de ce trouble.
  • Abus d’utilisation des lentilles de contact.

Traitements de la sécheresse des yeux

traitement sécheresse oculaire

Si, à la fin de la journée, vous ressentez une sensation de lourdeur dans les yeux, les gouttes oculaires lubrifiantes peuvent vous aider. Si, au contraire, des symptômes tels que brûlure constante des yeux, douleur, sensation de corps étranger ou frottement sont perçus depuis l’après-midi, l’irritation sera peut-être déjà avancée et, à ce stade, des larmes artificielles aideront très peu.

Dans tous les cas, il existe sur le marché de nouvelles générations de substituts de larmes à action multiple (appelés MATS : Multiple Action Tear Substitutes) qui agissent plus efficacement que les larmes artificielles classiques et peuvent aider à reconstituer le film lacrymal.

Quelques conseils pour finir

causes sécheresse oculaire

Depuis vingt ans, le syndrome de la sécheresse oculaire touche de plus en plus de personnes, ce qui n’a rien de surprenant compte tenu de la propagation massive du PC à la maison et sur le lieu de travail. C’est pourquoi il est recommandé, en plus d’un examen de la vue, de procéder à l’examen spécifique du test de Shirmer, qui consiste en une mesure quantitative de la production de larmes. Ce test est effectué en introduisant deux petites bandes de papier absorbant dans la paupière inférieure des deux yeux, en mesurant le larmoiement après 2-3 minutes.

De plus, en cas d’apparition des premiers symptômes, il est recommandé de suivre ces quelques règles simples pour éviter l’apparition de la maladie :

  • Faites une pause de 5 minutes toutes les heures.
  • Évitez les reflets de l’écran, positionnez-le de manière à ne pas refléter la lumière externe. Il est donc conseillé de ne pas tourner le dos à la fenêtre, mais de vous asseoir devant.
  • Placez l’écran à une distance de 50 à 60 centimètres de votre visage.
  • Assurez-vous que l’environnement de travail est bien éclairé et que la lumière de l’écran n’est pas plus forte que celle qui l’entoure.